Randonner à Belle-île-en-mer avec son chien

Belle-île est une île rocheuse française situé dans l’océan Atlantique, au large de la Bretagne. Cette jolie île d’environ 85 km2 de superficie appartient au département du Morbihan.

Justine et sa compagne Chloé sont parties ensemble faire de la randonnée autour de Belle-île-en-mer avec leurs trois chiens ! Ce fut une expérience très enrichissante pour elles et pour leurs chiens. Justine nous raconte cette belle aventure et vous allez vite comprendre pourquoi c’est si sympa de découvrir Belle-île avec son chien!

Une aventure 100% dog friendly en famille

Avant de vous raconter notre aventure à Belle-île je vais vous présenter mes partenaires de randonnée. Je suis partie avec ma compagne, Chloé et nos trois chiens. Nous sommes toutes les deux vétérinaires, Chloé pour les grands animaux, et moi pour les chiens, chats et autres petits animaux. 

Grandes passionnées d'animaux et de nature, nous embarquons dans notre camping-car avec nos chiens, une paire de baskets et un sac à dos et nous partons changer d'air dès que possible. Nous partageons notre temps libre entre randonnées et canicross. Dernièrement, nous avons eu envie d'allonger les distances et de découvrir des endroits plus sauvages et reculés, et nous avons donc commencé le trekking

Nos chiens, Angus, Naïs et Peeta nous suivent absolument partout et ont une place dans chacune de nos activités ! Angus, 5 ans, est avec nous depuis ses 2 mois. C'est le Berger de la troupe, toujours dans les pattes, il comprend tout ce qu'on dit et adore apprendre des tours... pour avoir des friandises!

Naïs a 3 ans, elle vient d'une association, nous l'avons adoptée alors qu'elle avait 1 an. C'est une croisée chien de chasse type "chien courant", c'est la chienne la plus caline que je connaisse, mais aussi la plus déjantée en balade ! Elle a une endurance illimitée, nous ne sommes toujours pas parvenues à l'épuiser!

Peeta, c'est la petite dernière ! Une petite Braque de 2 ans qui nous a rejoint il y a quelques mois après un petit séjour à la SPA. Elle a probablement atterri là-bas car elle ne chasse pas, mais alors pas du tout : elle serait bien capable de dormir au milieu des poules ! Elle a trouvé sa place dans notre coeur en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

 

emmenetonchien - vacances avec chien.gifNOTRE SÉLECTION PRODUIT

       

Vous ne voyez pas d'images produit ? Désactivez votre Adblock ou bloqueur de publicité et vous aurez accès à tout le contenu.

 

Comment se préparer pour un trek avec son chien ?

Nous avons choisi de partir à Belle-île-en-mer car nous cherchions un trek de 4 jours en boucle en Bretagne, et c'est le tour de cette île qui revient le plus sur les blogs. L’île est sauvage, bien balisée, le camping sauvage y est toléré, il y faisait ni trop chaud ni trop froid : carton plein, à condition que la météo ne vienne pas gâcher la fête ! 

Le tour de Belle-île, c'est le GR340 en intégralité soit environ 85 kms pour 1600 mètres de dénivelé positif en 4 jours. Classiquement, il s'effectue dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, c'est ce que nous avons fait.

Ce trekking, était notre troisième, et le deuxième de notre chienne Peeta. Nous sommes déjà partis 2 jours dans les gorges du Tarn et 3 jours dans le Jura

Nous marchons et courons régulièrement, donc nous n'avons pas eu besoin d’effectuer d'entraînement spécifique pour cette aventure, mis à part celui d’habituer les chiens au sac à dos pour les chiens ! En effet, Naïs et Angus portent des sacs de bât Ruffwear Approach Pack, et transportent une partie des croquettes (dans des sacs étanches), leurs tapis de voyage, leurs gamelles pliables et d'autres bricoles. 

Les 3 chiens mangent environ 1,3 kg de croquettes par jour, c'est juste impossible pour nous de rajouter tout ce poids dans nos propres sacs à dos. Les sacoches ne sont pas lourdes mais assez volumineuses, ce qui est nécessaire pour stabiliser le sac sur le dos des chiens. 

Après les premières minutes d'acclimatation, les chiens font leur vie tout à fait comme d'habitude avec les sacs de bât. Naïs a consciencieusement testé la résistance du sac à l'aide d'un protocole ultra complet : passage dans les ronces, roulade sur le dos dans le sable, sauts dans les vagues... Résultat : aucune égratignure, sac validé ! 

Musher et Sophie : “J’utilise aussi le sac de bât Ruffwear Approach pour Musher pendant nos randonnées et je confirme qu’il est très résistant et super pratique ! D’ailleurs, si vous ne savez pas quel sac de bât choisir pour votre chien. Je vous ai fait un comparatif pour vous aider : Découvrez le comparatif de sacs de bât pour chien."

Quant à Chloé et moi, nous portons des sacs à dos de 30 et 50L. Nous transportons tout le matériel de camping, des vêtements de rechange, de la nourriture, et du matériel de sécurité (trousse de secours, bottines en cordura pour les chiens, téléphone portable et batterie, lampes frontales, couvertures de survie...). 

Nous dormons dans une tente Naturehike cloud up 3 (3 places), parfaite pour 2 personnes et 2 ou 3 chiens; Gus préfère dormir dehors mais il tiendrait parfaitement dans la tente. 

Nos deux chiennes dorment avec des manteaux polaires et ont des petits tapis, mais cela n'a pas suffi malgré la météo clémente... Nous avons dû les couvrir avec nos duvets, ce qui n'est pas aisé avec un chien de 25kgs et plus de 60cm au garrot. La prochaine fois, nous ferons en sorte d'avoir des sacs de couchage pour elles. 

En trekking avec son chien ou pas tout est une affaire de poids et d'encombrement, nous limitons au maximum notre chargement pour que la randonnée reste agréable. Pour nos gabarits d'humaines, nos sacs ne dépassent pas 10kgs, eau comprise (environ 20% de notre poids) et c'est déjà beaucoup. 

Pour tenir les chiens en laisse au besoin, nous avons nos baudriers et longes élastiques de canicross.

chien qui court_1.gifFlash DOG  : Pour former une équipe de choc avec votre chien et faire vous aussi des randonnées ou du trekking en toute sécurité, celui-ci doit être bien éduqué. Si ce n’est pas le cas, impossible de partager des moments de bonheur en randonnée car vous passerez votre temps à lui dire d’arrêter de tirer sur la laisse ou de le rappeler quand il s’en va trop loin sans être attaché… La solution pour éduquer son chien par le jeu et dans la bonne humeur c’est le Défi 2 d’ÉducDog ! Suivez la formation en ligne et apprenez à connaître votre chien et à l’éduquer simplement. Il ne tirera plus du tout  sur la laisse et vous pourrez enfin faire de super randos ou promenades avec lui sans vous énerver !

Le GR340, faire le tour de Belle-île avec les chiens

Je vous raconte maintenant le déroulement de ce trek autour de Belle-île avec nos chiens :

Jour 1 - Arrivée sur l'île, Le Palais --> la Pointe des Poulains. Distance : 19 km.

Pour nous rendre sur l'île, nous sommes parties de Port Navalo avec "La Compagnie de Golfe", qui accepte les chiens sur ses navires sans supplément et sans condition. Très chouette, mais caser 3 chiens et 4 sacs sur une navette n'est pas si facile ! Heureusement nos voisins sont très curieux de notre petite troupe et tombent sous le charme des filles qui réclament sans cesse des caresses. Avec leur regard de Braque, personne ne peut leur résister !

En embarquant, on nous donne une carte touristique de l'île. Nous n'avons pas la carte IGN et celle ci nous suffira amplement : le GR est très bien balisé et c'est le seul sentier côtier, impossible de se perdre !

La navette nous dépose au port du Palais. La capitale de l'île est bondée même en septembre. Nous devons faire le plein d'eau avant de partir et trouvons un robinet en pleine ville, indiqué sur notre carte. Nous avons prévu le même chargement en eau que lors de notre dernière aventure dans le Jura : 2L chacune... cela a été une erreur : il n'y a quasiment pas d'eau douce sur le sentier côtier ; ni rivière, ni fontaine, ni robinet, ni WC publics. Nous en reparlerons plus tard, mais nous avons dû nous adapter pour compenser notre manque de réserves. 

C’est parti ! Nous traversons donc la ville, le fort Vauban, nous faisons quelques petits réglages pour équilibrer le chargement de nos sacs et de ceux des chiens, et c'est parti sur le GR340 ! Après quelques centaines de mètres avec les chiens en laisse, nous pouvons lâcher tout le monde, le sentier n'est pas trop emprunté et l'accueil des gens plutôt sympathique et curieux envers les sac à dos de Naïs et Angus.

On rentre tout de suite dans le vif du sujet : on nous avait dit que ce GR était sportif, on comprend pourquoi ! Le sentier serpente en haut des falaise MAIS il descend - et remonte ! - dans toutes les nombreuses petites criques de sable fin qui s'égrènent sur la côte. Le paysage est magnifique, on se sent très vite loin de la civilisation. Le sentier côtier surplombe l'océan depuis la côte escarpée, il passe par des petits bois et les petites plages sont complètement désertes. Les chiens sont lâchés et s'organisent entre eux : Peeta en éclaireur, Angus en garde du corps, et Naïs explore les environs.

Nous effectuons les deux tiers du tracé puis profitons d'une petite pause à Sauzon pour admirer le port en mangeant une crêpe. Nouvelle recharge de nos poches à eau sur le port puis nous repartons.

Nous atteignons la pointe nord de l'île, la Pointe des Poulains, où nous allons passer la première nuit. Après quelques recherches, nous trouvons un coin à l'abri du vent et hors des espaces protégés (presque toute la pointe est protégée et il est interdit de quitter le sentier). Pas de vue de carte postale pour nous endormir ce soir mais nous sommes à l'abris, c’est le plus important !

Cette première journée a été plus difficile que ce à quoi nous nous attendions... C'est en fait la portion du tour de l'île avec le plus de dénivelé. Les chiens se sont régalés à courir dans la pampa et dans les vagues lors des arrêts sur les plages. Le soir, ils ont encore bien assez d'énergie pour aller à la recherche des lapins qui vivent en bon nombre dans les broussailles !

 

Jour 2 : La Pointe des Poulains --> les Aiguilles de Port Coton. Distance : environ 25 km.

Cette nuit, Angus a voulu dormir dehors, alors que les filles ont dormi dans la tente, leurs polaires sur le dos, et elles ont presque eu froid... Après un café, une compote et une barre de céréales, nous nous dirigeons vers l'espace Sarah Bernhardt dans l'espoir de faire le plein d'eau. Malheureusement, tous les bâtiments sont fermés, voir abandonnés... Nous rejoignons donc le sentier côtier. Le paysage aujourd'hui est bien différent de celui d'hier : la côte est encore plus escarpée et nous marchons en haut des falaises qui tombent à pic dans l'océan. Plus de petites plages, et presque plus de dénivelé, mais un plateau recouvert de bruyères - en fleur à cette saison - absolument magnifique. Cette vue est de loin mon meilleur souvenir de ce trek. Nous avançons très vite, mais ne trouvons aucun point d'eau et nos réserves se font rares. Finalement, nous quittons le sentier côtier vers 13h au niveau de la plage de Donnant pour trouver de l'eau. Nous atteignons le village de

Kervilahouen vers 13h45, trop tard pour se faire servir à la Crêperie Coton... Finalement, c'est au bar Le Kervi que nous échouons pour un fish and chips et une bière, une grande gamelle d'eau pour les chiens, et un vrai café. Nous ne regrettons pas notre repas lyophilisé ! L'estomac et les poches à eau bien pleins, nous reprenons la route vers les Aiguilles de Port-Coton. Nous retrouvons le sentier côtier assez rapidement et décidons d'avancer encore pour alléger la journée du lendemain (28 km prévus). Nous avançons encore 5km avant de monter le campement. Nous aurions adoré mettre la tente en face de l'océan en haut de la falaise mais il y a beaucoup trop de vent. Nous nous éloignons donc un peu pour nous mettre à l'abris.

 

Jour 3 : les Aiguilles de Port Coton --> Port Andro. Distance : environ 22 km.

Aujourd'hui, une grosse journée de marche nous attend. Classiquement, l'étape prévue ne va que jusqu'à Locmaria, mais nous voulons nous avancer sur le dernier jour pour être sûres de ne pas rater le bateau ! Aujourd'hui, nous retrouvons un profil plus vallonné : c'est le retour des petites plages et des grimpettes ! Nous avançons bien jusqu'à Locmaria où nous faisons le plein d'eau avant de couper par la route pour atteindre Port Andro et le camping municipal où nous passerons la nuit. Le camping, très peu coûteux et propre, est situé juste en face d'une jolie plage (interdite aux chiens... mais déserte tard dans la journée et au petit matin). Nous nous couchons bien fatigués après un bon repas et une bière locale au bar-restaurant le Mabalulu.

 

Jour 4 - Port Andro --> Le Palais. Distance parcourue : environ 17 km.

Dernier jour de trek ! Nous partons motivés pour profiter à fond de cette étape, plus nous avançons, plus l'envie d'arriver au palais se fait sentir... Nous avançons une bonne partie de la journée. Nous préférons être bien en avance pour ne pas rater notre ferry ! Nous nous arrêtons juste pour un petit encas et prévoyons un bon sandwich au Palais en arrivant... patience ! Les sacs à dos des chiens sont quasiment vides, je prends celui de Naïs pour lui laisser un peu plus de liberté de mouvement. Nous traversons la plage des Grands Sables sur toute sa longueur : un moment magique ! Aller, malgré la fatigue, nous bouclons cette dernière étape, et le tour de l'île ! Arrivés au Palais, nous avons quelques heures devant nous avant d'embarquer. Un bon sandwich et un café sur le port en regardant le va-et-vient des bateaux, quelques emplettes pour ramener des souvenirs, et nous embarquons sur le ferry pour le retour ! Les chiens ont bien compris que l'aventure est terminée, ils ont complètement lâché prise et entament une sieste récupératrice bien méritée alors que le ferry sort à peine du port. Et nous ne tarderons pas à faire de même !

 

Nous terminons cette aventure avec plusieurs certitudes : 1) Belle-île en Mer tient assurément bien son nom, 2) Nous avons trouvé ici le calme, la solitude, et l'aventure que nous étions venues chercher, 3) Nos chiens sont vraiment fait pour ça : crapahuter en liberté toute la journée !

Ce mini trek se distingue des autres par ses paysages splendides, son tracé très bien balisé et aucune portion de route. C'est aussi une randonnée bien dosée entre nombre de kilomètres et dénivelé. À condition d’être capable de savoir marcher entre 15 et 20km par jour, c'est accessible à toute le monde avec un peu d’entraînement ! Le chaleureux accueil envers les chiens à été une très agréable surprise. Nous ne nous sommes jamais autant arrêtées pour discuter de trekking et des sac de bât pour chien.

 

Leur superbe aventure bretonne est déjà finie ! J’espère qu’elle vous aura donné envie de boucler votre sac à dos et de filer découvrir Belle ile en mer avec votre chien. Vous avez envie de découvrir ces superbes paysages en photo avant de partir ? Allez consulter le compte instagram de Justine @pas.a.pattes pour voir les photos de toutes les escapades de leur famille smiley

EmmèneTonChien.com c’est un Mag’ avec plus de 500 articles destination ou expérience. C’est aussi le site de vacances préféré des 18 millions de français qui ont un chien. Vous y trouverez des milliers d’hébergements acceptant les chiens, restaurants et activités à partager avec votre chien pour vos vacances et vos loisirs avec famille ! Découvrez-les vite en naviguant sur le site et si vous avez une adresse dog-friendly à nous partager, ajoutez-la ici : Ajouter une AdresseTropW’ouf