Road Trip en Laponie Suédoise avec mon chien

article chien conseils vacances experience interview.pngarticle chien conseil vacances le mag emmenetonchien.com.png

 

Salut les Wouafer’s ! C’est avec grand plaisir que je vous présente Jaiko et Pauline. Ce duo Trop Wou’f a eu la gentillesse de nous partager son incroyable périple de plus de 7700 kilomètres jusqu’en Laponie suédoise. Un récit passionnant qui devrait donner des idées à l’aventurier qui sommeille en vous ! Moi qui suis une amoureuse de la Laponie, je vous laisse découvrir les vacances de Pauline et son chien…

Pauline : à toi de jouer !

Bonjour Musher, Sophie et tous les Wouafer’s de ce site! Je suis très contente de prendre la parole pour vous raconter notre voyage. Tout d’abord, je me présente un peu… J’adore voyager et je me suis toujours dit qu’un jour j’irai visiter les pays scandinaves en hiver avec mon chien comme le Danemark, Norvège et Suède. Puis en février 2017, j’ai découvert par hasard « Sam Arctic ». Il s’agit d’un couple de français, Marie et Régis, qui sont partis s’installer en Laponie Suédoise avec leurs 16 samoyèdes (oui oui, 16) et qui font découvrir les activités nordiques à leurs voyageurs. Ils sont situés à Ylinenjärvi, en Suède, à 11 kms au-dessus du cercle polaire. Je les ai alors contactés afin d’avoir quelques renseignements sur le type de séjour qu’ils proposaient, les activités, les tarifs etc.

Les préparatifs pour partir en roadtrip avec son chien

Le programme proposé était très intéressant et les paysages à couper le souffle. Il était inconcevable pour moi de faire un tel voyage sans Jaiko mais d’un côté, je n’avais pas envie de lui faire subir le stress du voyage dans la soute de l’avion. Je me suis donc dit : « Pourquoi ne pas partir en voiture ? »

Cela signifiait donc 3700 kms de route juste pour le trajet aller, 2 traversées en ferry… Mais par la même occasion, nous pourrions visiter différents pays. J’ai donc présenté ce projet à mes parents qui ont tout de suite approuver cette aventure.

Nous avons alors programmé le voyage avec notre chien en mars 2019 pour 3 semaines ; 1 semaine pour le trajet aller, 1 semaine chez Sam Arctic et 1 semaine pour le retour.

En Juillet 2017, nous réservions notre semaine du 10 au 16 Mars 2019. Nous avions maintenant un an et demi pour préparer la voiture, réserver les logements, les ferrys, mettre de l’argent de côté…

Concernant l’aménagement de la voiture, toutes les banquettes ont été enlevées et nous avons installé un siège unique (pour moi) derrière le siège conducteur et une grande cage de transport pour Jaiko. Il supporte très bien les trajets en voiture, il passerait sa vie dans le coffre de la voiture…

Musher et Sophie : “ Malheureusement tous les chiens ne sont pas aussi à l’aise en voiture que le beau Jaiko, ans l’article “Voyager avec un chien stressé ou anxieux”, je vous explique comment repérer les premiers signes d’anxiété et comment rassurer votre chien, cela peut être très utile pour vos vacances :) “

Concernant les affaires, chacun avait une grande caisse en plastique. La valise de Jaiko était composée d’un gros paquet de 12kg de croquettes, de la pâtée, des friandises, des jouets d’occupation (bois de cerf, corne de buffle), son coussin et un plaid que j’avais installé dans la cage de transport. J’avais également pris une trousse de secours pour chien que j’ai toujours sur moi lors de nos balades, randonnées… Les gamelles pliables, un baume réparateur pour les coussinets, des bottines de protection, des sacs à déjection, son carnet de santé avec son passeport et l’icad, son harnais et sa laisse, le harnais de traction xback avec la ligne de trait et mon baudrier pour les cani-rando. Des serviettes pour le sécher après les balades, le shampooing s’il était vraiment sale mais je lave Jaiko très rarement, un ou deux fois maximum par an et l’élément indispensable à mes yeux, le pulseur.


Musher et Sophie : “ Pour vous équiper durant vos voyages, vacances et activités, retrouvez de nombreux articles de qualité testés et approuvés dans la boutique d’EmmèneTonChien.com. Vous pourrez d’ailleurs retrouver tous ceux qu’utilise Pauline pour Jaiko. ”

 

NOTRE SÉLECTION PRODUIT

        trousse de secours chien - emmenetonchien - morin.png kit premier secours - morin - emmenetonchien.png pince anti tique emmenetonchien.png morin france l expert de ton chien pour des vacances avec emmenetonchien.png

heart  Rejoins la communauté et bénéficie de 5% de réduction sur tes commandes chez Morin France.

 

Le départ pour la grande aventure avec mon chien

Les différents pays que nous avons visité ne demandaient pas de vaccin supplémentaire. Il fallait que le chien soit âgé de plus de 15 semaines, qu’il soit identifié par une puce électronique ou un tatouage, qu’il possède un passeport européen et qu’il soit vacciné contre la rage.

Mon chien adore la neige donc dès qu’il a vu 5 cms sur le sol, il était comme un fou, courait et sautait partout. Un vrai bonheur pour nous de le voir comme cela. Puis au fur et à mesure que l’on avançait vers le Nord de la Suède, la hauteur de neige augmentait et à chaque fois, il sautait comme un kangourou dans la neige. Il était vraiment heureux.

La transition de température s’est faite progressivement donc nous n’avons pas eu de choc thermique ! Mon samoyède avait fait sa mue au mois de décembre donc il avait eu de temps de faire son sous poil qui le protège contre le froid. La plus basse température que nous ayons eu est -27°C au réveil. Mais le soleil réchauffait vite l’air et il faisait -10°C la journée. L’air étant très sec, nous n’avions pas de sensation de froid. En revanche, le retour a été un peu plus compliqué pour Jaiko car nous sommes passés de 5°C à 15-20°C d’un coup. Avec son épaisse fourrure, il avait un peu chaud mais tout cela s’est régulé les jours qui ont suivi.

Musher et Sophie : “ Pour les chiens qui n’ont pas une épaisse fourrure ou qui sont frileux, il sera sûrement nécessaire de les couvrir quand les températures descendent trop bas. Pas la peine qu’il attrape froid en hiver. Vous vous demandez si votre chien aura froid, faites le point en lisant l’article Faut-il habiller son chien en hiver ?

Concernant les logements nous avons opté pour des Airbnb. Nous choisissions le plus souvent des maisons avec jardin mais il nous est arrivé d‘être en appartement également. Au moment des réservations, j’avais bien précisé aux hôtes que je voyageais avec mon chien et je n’ai eu aucun problème.

Nous avons eu la chance de rencontrer à chaque fois des gens très gentils, qui étaient intéressés par notre voyage. Nous avions souvent quelques petites touches d’attention lorsque nous arrivions, comme des chocolats, de la bière locale… Même mon chien a eu le droit à des friandises. Ce qui me plait dans ce concept, c’est d’être indépendant, de pouvoir prendre les repas dans le logement sans avoir à sortir et ainsi être toujours avec notre loulou.

Les étapes de mon roadtrip avec mon chien

Nous sommes partis des Pyrénées Atlantiques, à côté de Pau et nous avons traversé toute la France, la Belgique, l’Allemagne, le Danemark puis la Suède. Au retour, nous avons fait le trajet inverse mais en passant par les Pays Bas et plus particulièrement par Amsterdam.

·     Jour 1 : 880 kms. Nous avons dormi à Thourotte dans l’Oise (60). Pour cette première journée, nous avons fait beaucoup de kilomètres car nous n’avions pas prévu de visites particulières en France. Et pour les jours suivants, nous voulions faire moins de route et profiter pour visiter.

·     Jour 2 : 540 kms. Nous avons traversé la Belgique et fait une petite halte à Liège pour boire une bière. Puis nous avons repris la route en direction de l’Allemagne et nous avons dormi à Ascheberg dans un petit appartement.

·     Jour 3 : 440 kms. Nous avons fait la route jusqu’à Fehmarn. Il s’agit d’une petite île située à l’extrémité de l’Allemagne où nous avons pris le ferry le lendemain pour rejoindre le Danemark. Nous avons visité le petit port et le centre-ville qui sont très mignons, c’est à voir.

·     Jour 4 : 220 kms. Nous avons pris le ferry à Puttgarden pour rejoindre Rødby, au Danemark. Il y a 45 minutes de traversée. Nous avons visité Copenhague sous la pluie pendant 5 heures puis nous avons repris la route pour aller à Helsingör (Danemark).

·     Jour 5 : 540 kms. Nous avons pris le ferry qui relie Helsingör à Helsongborg en Suède. La traversée a duré seulement 20 minutes. Nous avons dormi à Södertälje, dans un petit cottage au bord d’un lac gelé et recouvert de neige. Le cadre était splendide.

·     Jour 6 : 100 kms. Nous avons visité Stockholm sous un ciel couvert. Nous avons passé la nuit à Vallentuna dans un cottage de 16m2, c’était très cosy et mignon. Il commençait à y avoir de la neige sur la route donc nous avons mis les pneus cloutés.

·     Jour 7 : 550 kms. Il a neigé pendant tout le trajet. La route était bien dégagée car nous roulions sur l’axe principal (E4). Nous avons dormi à Husum. Le temps était couvert, il faisait -7°C, ressenti -13°C avec le vent lorsque nous sommes allés promener Jaiko. Nous avons sorti les cagoules !!

·     Jour 8 : 450 kms. Réveil avec un magnifique ciel bleu. Le décor de rêve ; un petit chalet rouge entouré de neige et de sapins. Nous étions sous le charme. Après quelques kilomètres sous le soleil, la grisaille et la neige sont revenues. Nous croisions de moins en moins de voitures, la route n’était plus déneigée. Nous avons ralenti la vitesse car sous la couche de neige, la route était verglacée. Nous avons passé la nuit à Kalix. Nous approchions de la Laponie.

·     Jour 9 : 150 kms. Après 9 jours de périple, nous arrivons enfin à Ylinenjarvi. Nous y sommes restés une semaine.

Nous avons adoré toutes les activités que nous avons faites. La moindre chose qui était différente de la France nous émerveillait. Nous sommes allés sur un lac gelé qui était recouvert de neige pour faire de la motoneige.

Nous avons par la suite fait du traineau avec les chiens sur le lac. Au début, nous étions un peu stressés à cause de la vitesse, de l’attitude à avoir si les chiens s’emmêlent en courant… Mais une fois sur le traîneau, nous avons pris du plaisir et les sensations sont très agréables. Ce qui nous a vraiment plu également, c’est toute la préparation qu’il y a à faire avant de monter sur le traîneau et de partir en balade. Nous devions disposer les traîneaux à différents endroits, préparer les lignes de trait et les harnais pour les chiens, aller dans les boxes pour harnacher les chiens, puis sortir les chiens au fur et à mesure pour les atteler au traineau en veillant à ce que certains ne se croisent pas pour éviter les bagarres. En plus, c’est nous qui conduisions le traîneau ! Concernant le chien de traîneau, je ne l’ai pas fait avec Jaiko car ce sont des chiens qui vivent en meute et qui ont de l’endurance et de l’entraînement.

En revanche, comme nous étions 4 personnes et qu’il y avait seulement 2 traîneaux, Jaiko était en canirando avec ma mère pendant que j’étais au traîneau et après inversement. Nous avons également pratiqué la caniraquette et j’avais Jaiko avec moi.

Nous avons ensuite visité le village du Père Nöel qui se situe à Rovaniemi en Finlande. Il s’agit un peu de l’activité incontournable lorsque l’on va en Laponie, mais ce n’est pas celle que nous avons préférée. Il y a beaucoup de magasins de souvenirs, de restaurants… Nous avons néanmoins visité le Snowman World. C’est un igloo dans lequel il y a un bar, un restaurant et des sculptures de glace. Nous avons apprécié le travail réalisé sur ces sculptures ainsi que la précision. Il est également possible de faire une descente en bouée sur une piste gelée !

Nous avons aussi passé une journée dans un élevage de Rennes où nous avons rencontré un Sami, nom donné aux habitants de la Laponie. Très gentil, il nous a expliqué les coutumes de son peuple en costume traditionnel. Nous avons ensuite nourrit les rennes avec du lichen. Il faut savoir qu’il n’y a pas de rennes « sauvages ». Ils appartiennent tous à des élevages mais ils sont en liberté dans la forêt pendant les mois d’hiver.

Ce qui restera gravé à jamais dans nos mémoires, ce sont les aurores boréales. Nous avons eu la chance d’en voir et c’est un phénomène extraordinaire. Cela paraît surnaturel, les couleurs, les mouvements… Ce fût l’apothéose de notre voyage !

·     Jour 15 : 540 kms. C’est l’heure du départ après une merveilleuse semaine passée chez Sam Arctic. Nous avons repris la route pour retourner dormir à Husum.

·     Jour 16 : 540 kms. Il a neigé pendant une grande partie du trajet. Nous avons dormi près de Stockholm, à Sollentuna. La neige a fondu, il faisait 5°C. Nous avons enlevé les pneus cloutés pour mettre les pneus neige.

·     Jour 17 : 200 kms. Nous sommes allés visiter le plus grand IKEA d’Europe près de Stockholm. Il est en forme circulaire et sur 4 étages. C’est un vrai labyrinthe. Nous avons ensuite dormi à Norrköping.

·     Jour 18 : 460 kms. Nous avons pris la route pour aller passer la nuit à Malmö, au Sud de la Suède. Nous en avons profité pour visiter un peu, c’est une belle ville.

·    Jour 19 : 500 kms. Nous avons pris le pont de l’Øresund qui relie Malmö à Copenhague. Il fait 16 kms de long et il a pour particularité d’être un pont suspendu au-dessus de l’eau puis un tunnel. Nous avons ensuite pris le ferry de Rødby (Danemark) à Puttgarden (Allemagne) puis nous avons fait la route jusqu’à Bassum.

·   Jour 20 : 370 kms. Nous avons pris la route le matin pour aller récupérer les clés de notre logement qui se situait dans la banlieue d’Amsterdam (Pays Bas). L’après-midi nous sommes allés visiter le village de Zaans Schans. Un lieu de visite incontournable dans la région.

·     Jour 21 : Nous avons visité Amsterdam. C’est une magnifique ville.

·     Jour 22 : 550 kms. C’est le retour au pays !! Nous avons fait une petite halte en région parisienne pour voir de la famille et dormir.

·     Jour 23 : 750 kms. On rentre à la maison…

 

Nous avons fait au total 7763 kms.

Une ville que j’ai adorée c’est Amsterdam. Les petites ruelles avec les maisons colorées en bordures des canaux, c’est tout simplement splendide. Lorsque vous promenez votre toutou, attention tout de même aux vélos qui sont prioritaires et qui circulent par centaines. Les Hollandais sont très attachés à leurs chiens. De nombreux établissement les acceptent même si bien sûr, ce n’est pas le cas pour tous. À l’entrée de certains restaurants ou bars, il y a même une gamelle d’eau à disposition.

À environ 20 kms d’Amsterdam, nous avons visité le petit village de Zaanse Schans qui est magnifique. Il y a plusieurs moulins au bord de la rivière et quelques petites maisons en bois à côté. C’était vraiment un endroit typique de la Hollande et ce fût une belle balade. Copenhague est également une belle ville au niveau architectural mais en revanche, elle n’est pas du tout dogfriendly. De manière générale, les restaurants n’acceptent pas les chiens.

Malmö se situe à l’extrême sud de la Suède. Il y a de beaux parcs pour se balader et des distributeurs de sacs à déjection. Nous avons également remarqué qu’il y avait un grand nombre de poubelles publiques, mais celles où l’on jette les déjections sont différentes de celles pour les déchets courants. Elles sont généralement l’une en face de l’autre.

Une expérience juste exceptionnelle !

Si vous hésitez encore à partir en road trip avec votre chien, je n’ai qu’un mot à dire : FONCEZ !

C’est une expérience unique qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie. Les moments que l’on partage avec son chien permettent de créer un lien de confiance et de la complicité. Pour ma part, Jaiko fait partie intégrante de la famille. Donc je l’amène à chaque vacances avec moi. L’important est de bien programmer son trajet afin de ne pas faire seulement de la route mais pouvoir également visiter les villes traversées. Il faut respecter le rythme de son chien, faire des arrêts réguliers pour qu’il puisse se dégourdir les pattes, se désaltérer…

S’il supporte bien les trajets en voiture, vous n’aurez normalement pas de problème particulier et vous prendrez plaisir à voyager en sa compagnie. Concernant les hébergements, si vous choisissez de dormir à l’hôtel, pensez à demander le tarif pour les chiens au moment de la réservation. Ceci évitera d’avoir de mauvaise surprise par la suite (tarif élevé ou chien non autorisé s’il fait plus de 10 kilos).

Un road trip demande un peu plus d’organisation que si l’on passe une semaine au même endroit. En effet, en changeant d’hébergements tous les jours, il y a plusieurs réservations à faire et il faut poser les mêmes questions à chaque fois. Mais cela est à la portée de tout le monde. À l’heure actuelle, nous avons l’avantage d’avoir accès à internet et aux réseaux sociaux; c’est une mine d’information.

 

J’espère que ce magnifique récit a donné l’envie à plus d’un d’entre vous de se lancer et de sauter dans le grand bain ! Quelle aventure ! Merci encore à Pauline et Jaiko de nous avoir partagé leur belle expérience. En ce qui me concerne, je serai la plus heureuse du monde si je pouvais emmener Musher faire un petit tour en Laponie. C’est un endroit qui me fait rêver depuis toute petite. D’ailleurs mon chien ne s’appelle pas Musher pour rien... Si je n’avais pas créé EmmèneTonChien.com et si mon chien préféré n’avait pas été le labrador, je serai sûrement devenu musher. Je trouve que c’est le plus beau métier du monde. La nature, les chiens, le dépassement de soi, les aurores boréales…

Je vous invite, à votre tour, à partager vos Adresses Trop W’ouf ! Plus d’adresses partagées, c’est plus de destinations à découvrir ! Et en bonus, avant l’été, c’est aussi moins d’abandons pour nos loulous…