Cani-raquette : un sport de traction pour chien

@manonpaillette

article chien conseils vacances experience interview.pngarticle chien conseil vacances le mag emmenetonchien.com.png

 

Je suis ravie de vous retrouver cette fois-ci pour des aventures glaciales dans les Hautes-Alpes avec un chien. Quoi faire à la montagne avec son chien ? Quelles activités d’hiver tester avec son chien ? Cani-raquette, cani-luge, ski joering,… J’ai interviewé Manon qui rentre d’une semaine de vacances avec son chien à la montagne dans les Hautes Alpes. Elle et Méphisto, chien loup tchécoslovaque, ont partagé de supers moments en cani-raquette. Pour tout savoir sur cette activité canine, découvrez ce nouvel article.

Manon et Méphisto, chien loup tchécoslovaque

J’ai toujours eu des animaux, depuis ma plus tendre enfance, notamment des dogues allemands, molosses au grand cœur. Alors, quand, avec mon mari Alexandre, nous avons acheté une maison avec jardin dans la campagne Nîmoise, nous avons très vite eu le désir de  nous trouver un compagnon canin ! Méphisto, chien loup tchécoslovaque, est rapidement entré dans nos vies.  Il vient de fêter ses 2 ans.

Musher et Sophie: " Pour découvrir plus en détails l’histoire de Méphisto et Manon, je vous conseille de lire leur Portrait Wouafement Bien. Manon y parle plus en détails de la race du chien loup tchèque et de ses spécificités. Je vous conseille sa lecture pour compléter cet article sur la pratique des raquettes avec son chien. "

Nous partageons tout avec lui, en particulier la randonnée que nous adorons pratiquer. Il nous suit dans toutes nos aventures et bien entendu en vacances. C’est bien plus qu’un compagnon, il fait partie de notre famille, mes parents en sont d’ailleurs fous ! Nous n’envisageons jamais une activité sans lui, c’est comme ça que Méphisto a déjà fait du pédalo, du bateau, du canoë, du paddle (un échec total !), de la barque, de la luge… Nous avons une relation très complice, il est câlin, joueur, et devine toujours notre état émotionnel. Mais c’est aussi un râleur un peu têtu !

Les Hautes-Alpes avec un chien en hiver

Mon amie, Cathy, à la chance de vivre dans un endroit magnifique des Hautes-Alpes, dans un petit village près de Briançon. Le hasard veut que j’ai passé tous les ans une semaine au ski avec ma famille juste à côté de chez elle dans la station de Vars. Cathy est l’heureuse maitresse de Malko, le frère de Méphisto avec qui il s’entend à merveille.

Cette année, Cathy est venue nous rendre visite dans le sud pour Halloween, c’était donc à mon tour de monter la voir, et quoi de mieux que le splendide hiver blanc des Alpes pour profiter de la neige avec mon chien?! Entre Noël et le jour de l’an, Méphisto et Malko ont donc pu se retrouver et profiter de l’or blanc pour se régaler ensemble. Mon mari n’ayant pas eu de congés, c’est donc entre filles que se sont déroulées nos aventures alpines ! L’hiver est la saison favorite de Méphisto, et je vois clairement que la neige est l’élément dans lequel il est le plus heureux et épanoui ! Les paysages sont fantastiques et l’effort exigé par l’altitude et les pentes enneigées est très vite récompensé par des vues à couper le souffle et des écrins de nature préservée.

Cathy connait bien sûr parfaitement les alentours et m’a donc servit de guide pour nos cani-randos.

@manonpaillette - D: Manon et Méphisto / G: Cathy et Malko

Les équipements pour faire de la cani-raquette avec son chien

Pour nos sorties cani-raquettes, notre équipement se composait de vêtements chauds et adaptés à la randonnée neige ; de raquettes, indispensables pour circuler sur l’épais manteau blanc ; de bâtons pour nous servir d’auxiliaires à l’effort et de sacs à dos contenant le nécessaire (eau, colliers des chiens, trousse de soin, sac à crottes, cartes…).

Celui des chiens consistait seulement en un harnais de traction qui aide le chien et ne gêne pas ses mouvements. Les chiens-loups possèdent une épaisse fourrure qui les protègent fort efficacement des rigueurs de l’hiver. Il n’était donc pas été utile de les équiper de manteaux, que je recommanderais en revanche pour les petites races dont le pelage est très vite exposé à la neige et donc au froid, ou aux races à poils ras.  Ah oui, j’oubliais, nous portions toutes les deux des ceintures spéciales de traction auxquelles sont reliées les laisses des chiens.

Sophie et Musher : « Il est aussi possible de faire des raquettes avec son chien en liberté à côté. Musher n’est pas fan des sports de traction. Elle est trop frustrée de ne pas pouvoir sortir du chemin pour aller snifer toutes les odeurs à droite à gauche… Si votre chien est sportif et qu’il a l’habitude des sports de traction, il va se régaler avec cette variante enneigée. Pour les autres chiens, mieux vaut commencer par des petites sorties. Si la neige est molle et qu’il s’enfonce beaucoup, il va devoir produire énormément d’énergie pour évoluer sur ce terrain en plus de potentiellement vous tracter. »

Kit omnijore joring_5.png    Lot de 4 bottillons_5.png    Lunettes de protection_1.png    la boutique_7.png

Où faire de la cani-raquette avec son chien ?

Notre première randonnée en cani-raquette s’est déroulée dans la station de Puy Saint Vincent. Nous sommes parties de la station basse (1400m) en nous garant sur un parking pour suivre la piste de luge sur quelques mètres puis nous avons rapidement croisé le chemin de pistes raquettes un peu plus abruptes. Les chiens étaient ravis de cette activité : ils tiraient avec entrain et prenaient tout de même le temps de se chamailler et de se rouler dans la neige, provoquant nos rires mais aussi d’inextricables nœuds de laisses !

Cette activité ne doit pas être un fardeau pour nos 4 pattes mais une activité partagée : le poids du corps est soutenu par l’effort du chien mais le maître doit également donner l’élan et ne pas peser trop sur le chien. C’est assez sportif mais cela procure des sensations très agréables de partage et de complicité ! Nous avons ainsi atteint le col de la Pousterle à 1765m d’altitude et avons continué la balade au-delà. Les chiens ont pris un repos bien mérité. Nous avons décidé de retirer les raquettes pour le retour afin de ne pas risquer une chute dû à l’élan des chiens (une quarantaine de kilos chacun) et au peu de maniabilité qu’offrent les raquettes dans certains passages. De plus, nous voulions corser un peu l’exercice en accélérant l’allure de notre retour. Cathy est une grande sportive qui court en descente, quant à moi j’ai préféré un plus timide trot !

Nous avons pu libérer les chiens dans de nombreux passages : soit lors de pauses, pour qu’ils jouent et profitent de la neige sans la contrainte des laisses, soit lorsque de grandes étendues se dévoilaient sans personnes à l’horizon. Ce fut un moment de joie formidable, je reste stupéfaite par la beauté des paysages et par la sensation de liberté que procure cette activité. Nous avons marché à peu près 4h en tout et avons ensuite pris un repas bienvenu dans un petit restaurant de la station. C’est une super activité à faire avec son chien.

Nous avons choisi de laisser les chiens libres une certaine partie de la journée et avons alterné promenades dans la neige (sans raquettes) et visites. Nous sommes en effet passé du côté italien de la frontière. Montgenèvre, Clavière et Césane ont été nos points de chute. Nous avons trouvé un itinéraire balisé entre Clavière et Césane en suivant de magnifiques gorges où les chiens se sont amusés et où nous avons pu admirer les Alpes italiennes.

Enfin, le dernier itinéraire s’est déroulé dans le Queyras : nous avons d’abord déjeuné dans un restaurant de la plus haute commune habitée d’Europe : Saint Véran, pittoresque et mignon avec ses chalets de bois, ses fontaines et sa vue fantastique sur les monts environnants. Puis nous avons pris, sur le bord de la route, un itinéraire de randonnées raquettes nous menant à « aiguille » : c’est un joli sentier assez facile qui nécessite cependant un équipement raquettes. Les chiens ont tractés un petit moment puis nous les avons laissé libres, il n’y avait vraiment personne et nous avons profité de ce moment de détente et de communion avec la nature !

Prendre soin de son chien après une randonnée dans la neige

Au retour à la maison, nous avons examiné les chiens afin de nous assurer qu’ils n’avaient pas de petits bobos provoqués par la sortie dans la neige. Voici une liste non exhaustive de points à vérifier et quelques solutions :

  • De la neige peut se loger dans les poils entre les coussinets, durcir et former une boule de glace qui peut gêner le chien, lui occasionner des microcoupures et le faire boiter. En général, on voit très vite sur le moment que le chien est gêné, on peut alors retirer la neige pour éviter le pire. On peut en prévention, demander à son vétérinaire d’ôter les poils des coussinets avant de partir en vacances à la neige avec son chien.
  • Coupure dûe à de la neige dure ou glace = on peut emporter un petit kit préparé par son vétérinaire avec un désinfectant et appliquer ensuite une crème cicatrisante ou prévoir des bottines pour les chiens vraiment sensibles
  • Ingestion de neige en quantité qui peut provoquer des diarrhées = on peut donner le soir en rentrant, en prévention, un cachet de charbon ou un pansement gastrique
  • Pour protéger et soulager les coussinets le soir, on peut appliquer une noisette de graisse ou crème hydratante spécialisée.

Musher et Sophie: " Pour compléter cette liste, je vous conseille de lire ou relire l'article concernant les manteaux pour chien. Ça vous permettra de savoir s'il faut équiper votre chien ou non et dans quelles circonstances il peut en avoir besoin. Musher a un manteau et ne le porte qu'à certains moments bien précis. Découvrez toutes les précisions dans cet article pratique. "

@manonpaillette

Cani-raquette : un sport pour tous les chiens ?

Pour la cani-raquette, je pense que les chiens de moyen gabarit de type berger sont les plus à l’aise : les petits chiens ne pourront pas tracter et seront en difficulté s’il y a trop de neige et les plus gros devront gérer un effort assez intense sur une grosse distance, il faut vraiment veiller à ce que l’état général du chien et sa morphologie lui permette d’exécuter l’exercice tout en y prenant du plaisir et sans risque pour sa santé ou son bien-être.

Le meilleur souvenir de Manon et son chien

Mon meilleur souvenir reste la vision de Méphisto et Malko se roulant dans la neige, heureux et insouciants ainsi que les sensations pendant la marche. Les petites galères rigolotes font aussi partie de l’aventure : je retiendrai l’arrêt brusque de Méphisto en plein milieu d’une pente abrupte qui m’a coupé dans mon élan et m’a fait glisser ainsi que ma chute peu élégante provoquée par un Malko libre, avide de me doubler et marchant sur ma raquette …qui était en l’air !

Si j’avais vraiment un seul conseil à donner aux maîtres qui se posent encore des questions d'amener ou non leur chien à la neige cet hiver, je dirai : n’hésitez pas ! Foncez ! C’est une expérience géniale, votre chien va adorer la neige, il va se transformer ! Et vous allez partager des activités avec lui qui vont renforcer vos liens et votre complicité, c’est magique ! Vive les vacances à la neige avec son chien.

Musher et Sophie : « Choisissez une station où les chiens sont acceptés sur les pistes de raquette pour pouvoir pratiquer ce sport. Ça n’est pas toujours le cas malheureusement… »

 

--------

J’espère que les aventures de Méphisto et Manon vous auront donné envie de tester la cani-raquette avec votre chien. Pour suivre leurs prochaines aventures, pensez à suivre leur compte Insta @manonpaillette (mephisto’s adventures). Et si vous êtes vous aussi adeptes de sport de neige ou de glisse avec votre chien et que vous avez envie de partager vos aventures, envoyez-moi un message en MP sur la page Facebook de EmmèneTonChien.com ! Je vous interviewerai avec grand plaisir. Vous permettrez peut-être à d'uatres duo maître-chiens de partager de nouvelles aventures ensemble.