Bambou et Johanna, une adoption réussie

article chien conseils vacances experience interview.pngarticle chien conseil vacances le mag emmenetonchien.com.png

 

Il y a quelques jours, je vous ai partagé l’histoire de Jupiter, Laita et Julie: un joli trio formé grâce à une belle adoption. J’ai choisi d’aborder la saison des abandons en interviewant des familles adoptantes pour mettre en avant ces héros du quotidien qui donnent une seconde chance aux toutous abandonnés lâchement… Aujourd’hui, je vous présente Bambou et sa maîtresse Johanna.

Johanna, la maîtresse de Bambou

J'ai toujours adoré les animaux. J’ai des lapins et des cochons d'Inde depuis toute petite. C'est un peu ancré en moi, comme une coutume. On crée beaucoup de liens et de complicité insoupçonnée avec ces petits animaux.

L'envie d'avoir un chien a toujours été présente. Il a fallu que je bataille avec mon homme pour le convaincre car nous avions un petit appartement et déjà une lapine. Au départ, il voulait un petit chien. Je me suis renseignée sur le caractère des jack russels et des yorkshire. Le côté chasseur du jack ne me rassurait pa. J'avais peur de rentrer et de ne plus avoir de lapine vivante... Et nous n’aimions pas le look du york.

Alors, nous avons interrogé notre entourage qui a levé nos a prioris sur le fait d’avoir un plus gros chien en appartement.

L’adoption de Bambou

Tous les jours et plusieurs fois par jour, je regardais sur tous les https://www.la-spa.fr/ d'Île de France. Un jour, j'ai repéré une petite croisée staffie toute mignonne sur les photos. Nous sommes allés la voir mais finalement arrivés à la SPA (refuge de Chamarande), le personnel nous a déconseillé l’adoption de cette petite chienne. Elle avait déjà mordu 2 fois… Comme c’était mon premier chien, je voulais réussir mon adoption et donner toutes les chances à notre futur toutou. J’ai préféré la laisser à une famille plus à même de la prendre en main.

Après nous avoir posé plein de questions sur nous, nos habitudes et nos conditions de vie, le personnel nous ont présenté Bambou. Au début, mon chéri ne le trouvait pas beau du tout puis on s'est dit qu'il fallait passer outre le physique... Il correspondait pile poil à ce que nous recherchions: voiture ok, enfant ok, propre…

Nous avons adopté Bambou à la 2eme visite. Après la première rencontre, nous voulions peser le pour et le contre financièrement et lui offrir une arrivée digne d'un toutou qui sortait de la SPA.

L'histoire de Bambou, chien adopté

Je n'ai pas forcément eu beaucoup d'informations sur son passé via la SPA de Chamarande. J’ai cependant pu contacter l'ancien maître de Bambou. Et elle a pu me renseigner un peu... Bambou aurait été trouvé par la fourrière attaché à une chaîne toute rouillée. Il aurait vécu avec des gens du voyage où il avait appris à chasser les hérissons pour se nourrir.

Bambou a été adopté une première fois avant d’arriver dans notre vie. Sa maîtresse possédait déjà 2 chats dont 1 qui a déclenché une maladie grave à l’arrivé de Bambou (trop de stress?). Au bout de 2 semaines d'adoption, c’était retour à la SPA pour lui. La personne a préféré prendre soin de son chat. Je ne porte aucun jugement sur sa décision. Et finalement, ça m’a permis de rencontrer ce super chien!

La nouvelle vie du chien

Les débuts ont été difficiles avec Bambou. Il nous paraissait agressif envers les autres chiens. Il tirait beaucoup sur sa laisse en balade. Nous avons contacté un éducateur qui nous a donné quelques conseils qu'on tente d'appliquer au fur et à mesure du temps. Et finalement, au bout d’un an, on s'est rendu compte qu'il adorait les chiens. Ce qu’on prenait pour de l’agressivité n’en était pas… Il ne s’entend pas avec tous les chiens bien sûr mais il est très demandeur et adore jouer avec des copains.

Bambou est un chien qui s'habitue très vite aux nouveaux endroits et nouvelles personnes qu'il découvre. D'une manière générale, c'est un chien rempli d'amour mais qui en redemande aussi. Très attaché et attachant, son jeu favoris est de se faire courser par d’autres copains à quatre pattes.

Quand il fait une bêtise, ce qui est rare maintenant, il va direct dans son panier.
Niveau câlins, car il adore ça, il s'approche de la personne qui est assise en générale, pose sa tête sur son genou et pousse son bras avec sa tête pour lui faire comprendre qu'il veut de l'attention. Si ça ne marche pas, il lèche la main. S’il n’obtient toujours pas ce qu’il veut, il se met devant nous et se met à chouiner. Si on ne se manifeste pas, il émet des bruits faibles qui ressemblent à des aboiements. Rusé!!!
Il adore le soleil et se poser sur un fauteuil en osier sur notre balcon. Il s'allonge dessus et observe ce qu'il se passe dehors. C'est un vrai curieux.
Il déteste l'eau. Pour lui faire prendre la douche, c'est une galère. On a notre tour de ruser...

Les vacances avec son chien

Nous sommes partis plusieurs fois en vacances avec notre chien. Notre but est de lui faire vivre des supers moments sachant ce qu'il a vécu et d'où il vient, et ce jusqu'à la fin de sa vie.
Nos premières vacances avec notre chien, c’était en Bretagne, en camping. Je pense que c'était la première fois qu'il voyait la mer. J'étais ravie de lui faire vivre ça.

Depuis, nous sommes allés à Lyon et Toulouse avec notre chien dans des locations acceptant les chiens. Pas loin de Toulouse, nous sommes allés faire du bateau électrique, avec Bambou bien-sûr. C'était marrant, il avait une bouille trop mignonne.

Une petite anecdote à vous raconter pour finir en beauté? Peut être pas extraordinaire mais trop marrante je trouve.... Bambou adore la voiture!!!! Une fois, sur une aire d'autoroute, il y avait une voiture à côté de la nôtre. Les portières étaient ouvertes et les propriétaires assis dedans entrain de se reposer, Bambou s’est installé dedans... Les gens ont rigolé. Ouf!

 

-----

Je suis très heureuse d’avoir pu vous partager la jolie histoire de Bambou et Johanna. Elle illustre un point auquel je suis profondément attachée. Il faut adopter le chien qui correspond le mieux à son mode de vie sinon c'est quasi voué à l'échec. Le personnel des refuges est en général formé pour ça. Pas la peine de repartir avec le chien le plus beau du chenil s’il ne supporte pas les enfants et que vous en avez trois. Ne repartez pas avec un chien hyper sportif si le sport, pour vous, se limite à le regarder devant votre télé. Ce toutou a déjà subi un abandon, ne lui en infligez pas un second.

J’ai choisi Musher, labrador retriever, parce que comme elle, je suis un fan d’eau. Aussi, ensemble nous faisons du sauvetage, du paddle, de la nage… nous partageons plein d’activités nautiques ensemble parce que nous adorons ça toutes les deux. C’est aussi un chien de chasse à la base, du coup, je lui fais faire des activités olfactives: cavage, pistage… pour lui faire travailler ses aptitudes naturelles. On adore ça toutes les deux. Un chien ne se choisit pas pour son look mais pour son caractère. C’est ESSENTIEL à comprendre. Johanna a été très bien conseillée et depuis elle coule des jours heureux avec Bambou. Merci pour son joli témoignage.