Les épillets : un vrai danger pour votre chien

Musher en balade dans les champs

article chien conseils vacances experience interview.pngarticle chien conseil vacances le mag emmenetonchien.com.png

 

Avec les beaux jours, les épillets sont de retour. Savez-vous ce qu'est un épillet ? Ça peut être très dangeureux pour les chiens.

La semaine dernière j'en ai déjà trouvé 2 sur Musher, et ce n'est que le début...

Dans cet article, je vous parle plus en détails de cette plante, des dangers pour votre chien et je vous partage quelques conseils pour éviter les ennuis. Ouvrez l'oeil ! 

Les épillets : danger pour le chien

L'épillet c'est l’épi d’une graminée. Une des extrémités se termine par une pointe très piquante et l’autre est formée par au moins deux tiges. Ça ressemble pratiquement à la pointe d’une flèche.

À la fin du printemps et pendant tout l’été, les graminées se déssèchent, durcissent et les épillets se détachent alors très facilement de leur tige pour venir se planter dans le pelage du chien et dans nos vêtements.

Quel est le problème avec les épillets ?

Les épillets s’accrochent très facilement aux poils du chien et d'autant plus facilement si le poil de votre chien est long. Dès que le chien passe à côté d'une graminée, l'épillet s'accroche. Vous pouvez d'ailleurs en retrouver dans vos vêtements, sur les lacets de chaussures...

L’épillet va alors systématiquement suivre le même chemin: l’extrémité piquante se plante dans la peau et pénètre petit à petit dans le corps de l’animal. Vue sa forme, il ne pourra pas en ressortir seul…

Et là c’est le début des ennuis car ce petit morceau de plante qui voyage très très vite dans le corps de votre chien va y causer des ennuis importants: des abcès, des inflammations et des infections à répétition. Les épillets sont un vrai fléau ! 

Comment détecter la présence d'un épillet ?

Vous l’aurez compris, si l’animal se balade dans des zones herbeuses, le long des chemins, dans un pré ou des terrains vagues, il PEUT revenir avec un ou plusieurs épillets.

En observant votre animal après chacune de vos balades, vous vous apercevrez vite du problème.

Les épillets peuvent se loger:

  • dans son nez : le chien éternue frénétiquement pour tenter de dégager l’intrus. Son nez peut se mettre à couler de façon anomale et même saigner.
  • dans les yeux: c’est très douloureux. Votre chien va se frotter pour essayer de le retirer, sa paupière va très vite gonfler et se fermer.
  • dans les oreilles: l’épillet rentre dans le conduit. Votre chien secoue la tête frénétiquement, se gratte et refuse qu’on y touche en règle générale. S’il n’est pas retiré très vite peut perforer le tympan du chien.
  • dans les coussinets : votre animal se met à boiter et se lèche avec insistance la patte. Il vous faut regarder de très près pour détecter une petite lésion à l’endroit par lequel est rentré l’épillet.

Musher est noire ainsi je repère immédiatement les épillets qui s'installent dans son pelage. Et je les lui retire immédiatement pour ne pas leur laisser le temps de faire des catastrophes.

 

bandeau boutique (4).png

Bénédicte - Vignette produit_1.png    Crochet Anti-tiques_0.png    Gourde transportable_1.png    Vignette produit (1).png

Est-ce un cas d'urgence vétérinaire ?

Si votre chien éternue, secoue la tete comme si quelque chose le genait dans les oreilles, se met à boiter... ce sont des symptômes qui doivent vous alerter; surtout si vous rentrez d'une balade où il y avait des épillets... Au plus tôt le vétérinaire rattraprera l'epillet qui se balade dans le corps de votre chien, moins celui-ci loin il aura été et aura pu faire de dégât... 

Vue leur forme, les épillets progressent extrêmement vite dans le corps du chien simplement par les mouvements du chien.

Après quelques jours de présence dans le corps de votre chien, le vétérinaire va avoir beaucoup plus de mal à l’extraire tout simplement parce qu’il ne sera pas capable de le localiser. Au moindre doute, mieux vaut demander l’avis de votre vétérinaire très vite. Il sera plus facile d’extraire un épillet qui vient de rentrer dans un coussinet plutôt qu’un épillet qui a déjà progressé jusqu’au tibia…

Quelles sont les solutions pour éviter le danger ?

Entre les chenilles processionnaires, les phlébotomes porteurs de la leishmaniose, les tiques, les puces… on est servi ! Et pourtant, il va vous falloir être attentifs à une chose de plus pour éviter que votre chien ne soit blessé par un épillet.

Si votre animal à le poil long, il sera plus sensible que les autres. Veillez à entretenir son pelage pour éviter tous les noeuds et bourre de poils, véritables nids à épillets. 

Après chaque balade dans les herbes hautes, inspectez soigneusement le pelage de votre animal surtout dans les zones à risques citées précédemment. Si vous constatez un épillet dans l’oreille, n’y mettez aucun produit car ça gênerait l’intervention de votre vétérinaire. N'intervenez pas vous même, vous risqueriez de casser l'épillet ou voir même de le pousser plus loin.

Vous l’aurez compris, après chaque balade, une inspection générale s’impose. En plus, elle vous permettra de faire la chasse aux tiques. D'ailleurs j'ai rédigé un article "Les tiques du chien : Piroplasmose, Lyme, Ehrlichiose..." qui pourrait aussi vous être très utile à cette période ! 

Profitez de l'été en toute sécurité :) : Bonnes balades à tous !

Découvre aussi : Que doit contenir la trousse de secours de votre chien ?