L’abandon des chiens : le fléau des vacances d’été

article chien conseils vacances experience interview.pngarticle chien conseil vacances le mag emmenetonchien.com.png

 

À quelques jours des vacances d’été, le soleil, les cigales et le rosé pointent le bout de leur nez, mais malheureusement les abandons d’animaux aussi … et ces derniers ne sont pas un cliché mais une tragique réalité qui se répète chaque été.

Les raisons des abandons d’animaux

Si chaque été, nous sommes des millions à nous émouvoir des films publicitaires diffusés par de grandes associations de protection animale comme 30 millions d’amis ou la SPA c’est parce qu’ils mettent en lumière un acte odieux et cruel : l’abandon des chiens, des chats et autres animaux. 

Qui sont-ils ces terribles maîtres capables de laisser leur chien attaché au bord de la route et de repartir en voiture l’air de rien ? J’aimerai vous répondre qu’il s’agit de dangereux psychopathes mais non ! C’est bien souvent Monsieur et Madame tout le monde

Pourquoi est-ce qu’ils en arrivent à abandonner leur chien ? Ces simples citoyens honnêtes de prime abord sont bien souvent totalement et désespérément dépassés par leurs animaux. 

La phase “lune du miel” des premières semaines du chiot est terminée… Quelques mois auparavant, ils ont adopté un chiot tout mignon vu sur une annonce en ligne, sur un salon, dans une vitrine de magasin, parce que la chienne d’un ami venait d’avoir des petits… Et malheureusement, le chiot grandit et ses bêtises avec lui. Si un chiot se contente d’une paire de chausson, un jeune chien adolescent peut dévorer les murs de la maison ! 

À titre personnel, je suis assez convaincue qu’il y aura des abandons massifs en France tant qu’il n’y aura pas de permis de possession de chien ou certificat ou diplôme ou tout autre nom qui désignera le fait qu’il faille d’abord apprendre ce qu’est un chien, son langage, ses besoins, ses comportements… avant de prétendre pouvoir en accueillir un au sein de son foyer. 

Une famille qui adopte un nouveau chien sans savoir les charges que ça représente peut vite se trouver dépassée : aboiement, destruction, morsure, agressivité… Ils cherchent alors une issue “facile” pour mettre fin à leur calvaire. Éduquer un chien est un vrai travail qui demande du temps, de l'énergie, de l’implication, de l’amour et du respect. Il est plus facile de balancer son chien au bord de la route que de payer un éducateur et de s’impliquer dans des cours d’éducation pendant plusieurs semaines. 

Il ne suffit pas d’un panier et d’un saut de croquettes pour que toutou prenne ses marques. Il faut lui apprendre les règles de vie de la famille et de la société dans laquelle il évolue. Si nos enfants vont à l’école pour se sociabiliser et apprendre, nos chiots, eux aussi, ont besoin d’apprendre ! C’est pareil. 

Les causes de l’abandon sont multiples et ne se limitent malheureusement pas au chiot mal éduqué : 

  • l’animal vieillit, il devient compliqué et coûteux de s’en occuper. Je vous invite d’ailleurs à lire l’article “Quelques jours de vacances avec un chien sénior

  • on a “hérité” d’un chien suite au décès d’un proche et finalement, on ne veut pas subir les responsabilités qu’impliquent un chien

  • les conditions de vie du propriétaire ont changé; il n’a plus le temps, l’envie, les moyens… de s’occuper de son chien 

  • un problème de comportement

Chien abandonné : quel risque, quelle peine ?

Le code pénal est très clair au sujet de l’abandon qui est considéré comme un acte de cruauté, au même titre que la maltraitance animale. 

Voici clairement ce que dit l’article 521-1 du code pénal : « exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. En cas de condamnation du propriétaire de l'animal ou si le propriétaire est inconnu, le tribunal statue sur le sort de l'animal, qu'il ait été ou non placé au cours de la procédure judiciaire. Le tribunal peut prononcer la confiscation de l'animal et prévoir qu'il sera remis à une fondation ou à une association de protection animale reconnue d'utilité publique ou déclarée, qui pourra librement en disposer. »

Pour ma part, je ne trouve pas toujours simple d’identifier un chien abandonné. Est-il vraiment abandonné ou est-ce un animal dit “en divagation” ? 

Si on se réfère à la loi, voici ce qu’elle précise « est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d'une action de chasse ou de la garde ou de la protection du troupeau, n'est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d'une distance dépassant cent mètres. »

Un animal en divagation sera pris en charge par le service fourrière de la commune. Il y reste 8 jours ouvrés. Passé ce délai, si son maître n’a pas entamé de démarches pour le retrouver et ne l’a pas réclamé à la fourrière, les associations de protection animales locales prennent le relai pour, dans le meilleur des cas, le proposer à l‘adoption.

Comment et où abandonner son chien ?

Je n’avais pas très envie de rédiger cette partie de l’article de peur de donner des idées à certain(e)s mais mieux vaut leur expliquer comment confier leur chien à quelqu’un d’autre plutôt que de retrouver des chiens attachés à des arbres en pleine forêt ou errant au bord de la route… 

Je rappelle ici que l’abandon “responsable” est l’ultime recours quand toutes les solutions ont été étudiées pour garder son chien. L’abandon “responsable” c’est le fait d’abandonner son chien à une tiers personne au préalable identifiée pour offrir à son compagnon une seconde vie digne. 

La première solution à envisager est de trouver un nouveau foyer à votre chien parmi votre famille ou vos amis par exemple. Assurez-vous que votre animal sera, cette fois-ci, accueilli dans une famille qui peut prendre en charge TOUS ses besoins. L’abandon est un vrai traumatisme pour votre chien, ne le condamnez pas à un autre abandon en choisissant mal sa nouvelle famille. Assurez-vous qu’il aura là bas de bonnes conditions de vie et que ses nouveaux propriétaires sont nourris de très bonnes intentions à son égard.

Dans un second temps, vous pouvez contacter les associations de protection animale autour de chez vous. Si les raisons de l’abandon de votre chien sont justifiables, ils sauront venir en aide à votre chien et vous conseiller. 

En dernier recours, si aucune de ces solutions n’a abouti, présentez-vous à un refuge. C’est vraiment l’ultime recours : ici votre chien va passer de son foyer à une vie en box. Un vrai traumatisme ! Ces refuges, bien que tenus par des professionnels, sont souvent plein à craquer. Vous vous apprêtez à abandonner votre chien, essayez au moins de maximiser ses chances d’avoir un second départ réussi dans la vie.

Avant d’abandonner votre chien définitivement à un tiers, vous devrez signer un contrat d’abandon. C’est une formalité obligatoire qui permet de dégager l’ancien maître de sa responsabilité et des dégâts causés par l’animal après abandon. Le contrat d’abandon protège aussi les nouveaux maîtres de l’animal contre toute réclamation des anciens propriétaires.

 

equipement vacances chien accessoire.png

Bénédicte - Vignette produit_1.png Crochet Anti-tiques_0.png Gourde transportable_1.png Vignette produit (1).png

Les associations de protection animale - la lutte contre l’abandon

Qu’elles soient nationalement connues ou plus locales, chacune intervient en faveur des animaux soit pour la prise en charge de l’animal au moment de son abandon en refuge ou en famille d’accueil par exemple, soit pour le proposer à l’adoption soit pour s’occuper d’un animal blessé ou malade… 

Elles ont un rôle capital à jouer pour venir au secours de nos animaux abandonnés. Chaque année, elles recueillent et sauvent des milliers de chien. Personnellement, pour lutter contre l’abandon, j’ai fait le choix de créer une solution qui facilite les vacances AVEC son chien; EmmèneTonChien.com… 

Plutôt que de dire aux gens de ne pas abandonner leurs chiens, j’ai préféré agir à la source. Les vacances étaient citées comme l’une des causes d’abandons alors depuis 4 ans maintenant, je travaille avec mon équipe, les Wouafer’s et bien sûr Musher POUR les vacances avec son chien et CONTRE l’abandon. Mieux vaut prévenir que guérir.

La seconde vie des chiens abandonnés

Cet article est plutôt triste, je vous l’accorde, mais je n’allais pas vous quitter sur cette tonalité ! L’été dernier, plus de 60 000 chiens ont été abandonnés en France. Pour certains de ces loulous, le destin a été plus doux : ils ont été adoptés par de supers familles pour leur seconde vie.  Découvrez par exemple les belles histoires des Bambou et Johanna ou celle de Jupiter, Laita et Julie