Hestia et Violette, une Yorkshire qui fait du cheval

Hestia et Violette
Hestia
9,5 ans
Yorkshire Terrier
Femelle

Hestia est une petite chienne, qui était très effacée et craintive quand je l’ai adopté il y a trois ans et demi, et qui est devenue une petite chipie. Elle a horreur qu’on chahute près d’elle, et elle n’hésite pas à sauter sur des chiens 10 fois plus gros qu’elle pour qu’ils arrêtent de jouer si ça la dérange…
Elle sait parfaitement réclamer des friandises en prenant une tête de « mignonne petite fille très sage». Quand on a des chatons en famille d'accueil, Hestia supporte généralement de leur servir de bouillotte, il y en a même une qu’elle a laissé téter… (à découvrir en photo en bas de l'article)

Hestia c’est mon bébé et ma plus fidèle amie, on a tout fait ensemble depuis son adoption, il y a 3 ans et demi, les études, la rando, pris le train, la voiture, fait du cheval, du vélo et du canoë… C’est mon premier chien, donc elle m’a tout appris. Elle m’a permis de remettre en question tout ce que je pensais savoir, et m’a amené progressivement à l’envie d’aider les autres propriétaires de chien, jusqu’à ce que ça devienne mon métier. Je crois donc qu’on peut dire qu’elle a changé ma vie ;)

Hestia adore faire des câlins sur le lit ou le canapé, elle qui n’aime pas tellement les caresses à côté… Mais ça c’est trop bien, elle se roule sur le dos, se cache la tête entre les pattes et sur la couette, en faisant pleins de petits soupirs trop chou !
Elle adore aussi aller en balade, c’est toujours un grand moment de plaisir pour elle… Surtout si elle peut se rouler dans plein de trucs bien dégoutant, genre des fientes d’oiseaux et du jus de poubelle…

Hestia adore proposer plein de trucs et jouer à deviner ce qu’il faut faire, surtout quand il y a une friandise à gagner (shapping). Pousser une balle avec son nez, monter sur un ballon, fermer la porte du placard : tant qu’on travaille, elle est trop contente !

Hestia a horreur d’être mouillée, quand il pleut ou qu’il neige, elle refuse de sortir de la maison, et si on la sort elle tremble de tous ses membres en levant une patte genre « vous voyez bien que je ne peux pas marcher, j’ai trop froid ! »

J’étais partie faire une randonnée en vélo avec Hestia dans son petit panier à l’avant. Elle me servait d’indicateur de vitesse: quand ses oreilles étaient verticales, on allait vite et quand elles se rabattaient en arrière dans les descentes, il fallait freiner ! Le soir je poussais le vélo et elle marchait à côté de moi. J’ai vu un blaireau, et j’étais très contente de l’observer. Hestia l’a vu bouger et lui a foncé dessus en aboyant, alors qu’elle est minuscule en comparaison. Donc j’ai couru derrière elle en la rappelant, car j’avais peur qu’il lui fasse du mal. Evidement le blaireau a eu peur de moi et s’est enfui. Hestia l’a coursé sur quelques mètres, puis est revenue toute fière d’elle de l’avoir mis en fuite.