Aya et Marion nous disent tout sur le bivouac en montagne

A1.jpgA2_0.jpg

 

J’ai découvert un duo Trop W’ouf qui nous vient tout droit d’Isère dans les Alpes. Il s’agit de Aya et Marion. Vous vous rappelez d’elles ? Elles nous ont donné des bons plans vacances pour partir dans les alpes avec son chien dans l’article “Elles nous partagent leur bons plans dogfriendly dans les Alpes

Aujourd’hui elles nous parlent d’une expérience qu’elles ont testé ensemble. Il s’agit du bivouac. Une expérience exceptionnelle à vivre avec votre chien, surtout si vous aimez les randonnées canines. Alors, qu’est ce que c’est?! Un bivouac c’est un campement temporaire en plein air d’une nuit avec ou sans tente. Aya et Marion ont choisi la tente et vous verrez que camper avec son chien ça vaut le détour. J’ai moi-même testé l’expérience plusieurs plusieurs fois cet été avec Musher: on a adoré ça.

Aya est croisée malamute, elle a 2 ans. Cʼest une chienne très enthousiaste, sportive, câline et cʼest également un clown sur pattes! Impossible de sʼennuyer avec elle.

Mon conjoint ayant déjà un chien, (un akita inu se nommant Haïko) nous souhaitions quʼil ait un ami pour partager sa vie. De plus, cʼétait un rêve dʼenfant pour moi dʼadopter un chien.

Jʼattendais juste d’être prête à lʼassumer complètement! Nous étions donc à la recherche dʼune femelle, cʼétait notre seul critère. En effet, Haïko à plus de difficultés à se lier dʼamitié avec les mâles...

 Lorsque nous sommes allés dans le refuge avec mon conjoint nous avons vu un chien blanc hyper enjoué, vraiment magnifique... Nous avons alors demandé à lʼaccueil s’ils avaient des femelles. Ils nous ont alors annoncé quʼils en avaient une seule. Notre coup de cœur justement!

On a alors fait une sortie avec elle et quel bonheur... Elle a sauté dans les bras de mon conjoint tellement elle était heureuse! Elle tirait énormément, sautait sur tout le monde, on savait que ça allait être difficile mais cʼétait une évidence… Elle était faite pour nous! On est revenu quelques jours plus tard avec Haïko, 1h après il avait déjà adopté la louloute.

Les premiers mois étaient assez compliqués. On a eu le droit aux besoins partout dans la maison et destructions dʼobjets... En sortie elle tirait tellement que mon conjoint s’est fait une entorse... Elle sautait sur tout le monde tellement elle était heureuse de voir des gens, elle partait aussi chasser, on devait lʼattendre 20 à 30 min, elle courait et aboyait après les vaches et les chevaux… Bref, elle découvrait la vie! Heureusement, maintenant elle nʼa plus rien à voir avec le chien que nous avons connu il y a un an.

On fait du canicross parfois ensemble ainsi que des randonnées canines.

Toujours ! On ne se quitte jamais. Le plus longtemps où on a été séparées cʼest 12h !

Faire du bivouac avec son chien, c’est partir à l’aventure ! Pouvoir se poser devant un superbe paysage, contempler un coucher et lever de soleil en pleine nature: c’est magique !

Sophie => Je confirme: si j’ai tenté l’expérience avec Musher c’est pour les mêmes raisons. C’est génial de pouvoir randonner avec son chien et profiter du spectacle de la nature sans stresser de devoir rentrer à la maison. Là où l’on trouve un coin sympa, on déplie sa tente et on regarde, on observe, on écoute, on hume… Quel bonheur de pouvoir vivre au rythme de la nature quelques heures. On se reconnecte aux choses essentielles. Moi, quand je me retrouve seule avec Musher dans ma petite tente au pied de la montagne, je me sens toute toute petite. Ça remet les choses à leur place je trouve: face aux éléments, on est pas grand chose. Ça rend humble.

Une tente 3 places ultralight, un matelas et un duvet (un spécial mi-saison). Pour manger on  avait du lyophilisé et un réchaud. Jʼavais également de quoi mʼhabiller chaudement pour le soir et le matin. Pour l’équipement du chien en bivouac, on avait une gamelle rétractable, un plaid pour le sol et ses croquettes. On avait également un piquet dʼattache tire bouchon pour attacher les chiens. C’est pratique lorsque lʼon a besoin de garder son chien près de soit.

Sophie => De mon côté, comme j’ai fait plusieurs bivouac en montagne, les nuits sont très (trop!) fraiches. Lors de notre premier campement, Musher a eu froid, du coup les fois d’après, j’ai installé son plaid sur une couverture de survie qui l’a super bien isolée du sol et je lui ai enfilé son manteau pour chien. Elle peut bouger autant qu’elle veut, il reste bien en place sur elle.

Seulement pour une nuit.

Nʼayant pas lʼhabitude, elle a bougé toute la nuit. Nous étions 3 dans la tente avec le chien. Donc compliqué pour elle (et pour nous) de trouver sa place. Maintenant ça se passe super bien, elle se met en boule et ne bouge pas de la nuit. Par contre elle est toujours très pressée de pouvoir sortir le matin pour explorer les lieux.

Sophie => Musher aussi a eu du mal à trouver sa place les premières fois. Et puis, la nuit, il y a des bruits étranges tout autour de la tente. Elle a écouté le moindre crissement de feuille. Elle était en alerte. Maintenant, elle a compris que sous le tente, elle était en sécurité avec nous, un peu comme à la maison. Musher n’est pas une chienne qui défend férocement son territoire.. sous la tente, c’est une autre histoire. Nous nous étions installé à 50m d’un chemin. Elle a interdit le passage aux premiers randonneurs de la matinée. Je ne l’avais jamais vu faire ça. Elle a pris son rôle de chien très au sérieux.

La première nuit de bivouac avec notre chien était assez comique, nʼayant pas beaucoup de place elle nʼhésitait pas à poser son postérieur sur nos têtes pour dormir, ni elle ni nous nʼétions bien installés ! :))

Jʼai bivouaqué mi-novembre avec une nuit à -5 degrés, je vais plutôt opter pour des nuits en refuge non gardé durant cet hiver. Je dois mʼéquiper dʼun matelas un peu plus isolant si je veux continuer à bivouaquer avec mon chien cette saison.

Je vais souvent au col de la croix en fer en Savoie: il y a différents lacs et une vue magnifique sur les aiguilles d’arves. Jʼy suis allée à 2 reprises et je ne me lasse pas du paysage. En plus cʼest à 15 min de la route. Pour ceux qui veulent se lancer dans le bivouac avec leur chien cʼest parfait. Même avec un sac bien rempli ce nʼest pas grave puisque lʼon marche peu. Et si vraiment la nuit est inconfortable il est plus facile de rentrer.

On fait de la rando, on court ensemble aussi ! Soit on bivouac, soit on dort dans notre voiture que lʼon a aménagée exprès !

Mon premier conseil est de se renseigner avant de partir sur un lieu de vacances avec son chien. En effet les réserves et la plupart des parcs nationaux sont interdits aux chiens, il est important dʼêtre vigilant. Il nous est déjà arrivé de faire 3h de route pour finalement devoir faire demi-tour car nous étions dans une réserve et quʼun garde-chasse nous a confirmé que lʼon devait sʼen aller. De plus, lorsque lʼon part en rando avec son chien, on utilise toujours lʼapplication iphigénie qui est très pratique pour prévoir ses trajets et qui permet dʼéviter de se perdre en montagne. Il est important de penser à isoler le sol de sa tente de bivouac pour que le chien nʼai pas froid dans la nuit et vous non plus. Et privilégier également les lieux où il y a des lacs ou de la neige comme ça il nʼy a pas le souci dʼavoir à porter beaucoup dʼeau pour son chien. Enfin, pensez à voyager le plus léger possible, surtout si vous partez pour plusieurs jours !

Sophie => Une petite précision avant de vous lancer: la montagne est un terrain de jeu qui demande d’être en forme; pour vous comme pour votre chien. Choisissez un itinéraire selon vas capacités à tous les deux pour être sûrs de ne pas vous mettre en danger. Sachez aussi qu’en montagne, le temps peut très vite se gâter. Même s’il fait très beau au départ, vous pouvez rencontrer un orage ou de la neige en altitude. Il faut être prévoyant et bien équipé. C’est un environnement exigeant mais magnifique et magique!

------

Si comme Aya et Marion vous voulez tenter cette activité Trop W’ouf avec votre chien je vous conseille de lire l’article “Mon chien aussi a son sac de randonnée !” Je suis partie en trekking, une randonnée sur plusieurs jours, avec Musher. J’ai donc testé deux sacs de bats pour chien, très utile lors d’une randonnée avec votre boule de poil !

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour tester le bivouac avec votre chien. Voici le compte instagram de Aya et Marion : @gervasimarion  dans lequel vous trouverez de magnifiques clichés de leur expérience bivouac.

Pensez à venir nous partager vos expériences de bivouac ci-dessous dans les commentaires de l’article si vous en avez déjà fait :)

Inscrivez-vous pour recevoir toute notre actu et nos bons plans