L‘éducation de base d’un chien pour des vacances au poil

Partir en vacances avec son chien, cela ne s’improvise pas ! Votre chien doit avoir quelques bases d’éducation pour pouvoir voyager avec vous. Avez-vous déjà voyagé avec lui? Est-il habitué à la foule, à rencontrer d’autres congénères, à rester seul dans un nouvel environnement quelques heures (votre bungalow par exemple)... Autant de questions qu’il faut se poser avant de partir et qui nécessite une préparation.

Faites le test suivant et voyez s’il y a des petites choses à revoir avant le grand départ… !! Clémentine Turgot, éducatrice canin chez de Nature de Chien, m’a apporté son aide dans la rédaction de cet article. Elle  a ajouté plein de conseils et astuces en cas de lacune ou tout simplement pour réviser un peu les bases d’éducation de votre chien. Musher, elle, doit réviser sa marche en laisse :p Il faut toujours lui rappeler qui balade qui! Hihi..

Tous les conseils donnés ici suivent le principe de l’éducation au renforcement positif.  C’est une méthode basée sur le respect du chien et du maître qui permet de développer une belle complicité entre eux. Pas de collier étrangleur, pas de sanctions, pas de coups, pas d'intimidation… bref pas de violence mais du jeu, de l’écoute, des solutions sur-mesure et des récompenses. C’est la philosophie d’éducation que j’ai choisi avec Musher et, que, j’espère tous les maîtres et éducateurs canins suivront un jour !

 

encart article.png

 

Faites le test

Afin de faire le point et de savoir où vous en êtes tous les deux, voici un test très simple à faire avec votre chien. Comptez 1 point à fois que votre chien sait faire une des choses suivantes: 

  • marcher en laisse sans tirer
  • revenir près de vous lorsque vous le rapellez
  • assis, pas bouger
  • voyager en voiture dans une caisse de transport par exemple
  • aller au panier ou sur son tapis lorsque vous le lui demandez
  • rester seul quelques heures sans faire de bêtise ni aboyer
  • croiser d'autres chiens dans le calme
  • rester près de vous sans être attaché en toutes circonstances
  • s'arrêter sur demande à un endoit, "stop"
  • "pas toucher" ou "lâcher/cracher" pour éviter qu'il ingère n'importe quoi

 

Réviser les bases pour des vacances sereines

Vous avez 10 points? BRAVO ! Vous avez identifié quelques points faibles? C'est le moment de réviser grâce aux conseils de Clémentine. Prenez le temps de lire et de vous entraîner avec votre chien pour réussir à coup sûr vos vacances ensemble !

Marcher en laisse sans tirer

Si la marche en laisse reste difficile pour votre chien et vous, il est indispensable de retravailler les choses par étape. Il faut d’abord que la marche en laisse sans stimulation soit impeccable. Il faut donc commencer ou re-commencer l’apprentissage dans un endroit calme puis ensuite augmenter les stimulations (campagne, forêt, ville, marchés, etc.). La marche en laisse est importante pour pouvoir vous balader partout ensemble avec bonheur.  ​

Revenir près de vous lorsque vous le rapellez

Comme pour la marché en laisse, si le rappel n'est pas ok; il faut tout d’abord le faire sans stimulation et avec une longe si besoin de plus de sécurité. Associez le rappel à quelque chose de très positif (caresse, friandise, jouet...). Même si le chien met du temps à revenir : il faut toujours le récompenser d’être revenu. Le chien vit dans l’instant présent et ne comprend pas si son maître le gronde alors qu’il est revenu. Il ne comprend pas non plus que son maître le gronde parce qu’il a mis du temps à revenir. Il va alors associer le fait de revenir au fait de se faire gronder et ne voudra plus vraiment revenir. Logique! 

Assis, pas bouger

Assis, pas bouger etc... Il est très important que son chien sache garder une position statique, que ce soit pour se poser en terrasse ou sur la plage par exemple. Tout d’abord on récompense le fait de s’asseoir, puis on augmente la durée en prononçant "pas bouger", éventuellement la distance avec son maitre puis les distractions.. Il faut augmenter la difficulté petit à petit, sans vouloir aller trop vite sinon vous risquez l'échec; ce qui ne motivera ni votre chien ni vous à retravailler cet excercie. 

Voyager en voiture

Pour les voyages en voiture, il y a des règles de sécurité à respecter (cage de transport, filet ou harnais accroché à la ceinture). Avant de partir et de faire un long trajet, il faut absolument habituer le chien à la voiture pour qu’il associe la voiture à quelque chose de positif et non pas uniquement au fait d’aller chez le vétérinaire par exemple. Commencez par des petites trajets puis allongez les trajets pour aller en balade par exemple. Monter en voiture doit être la promesse d'un bon moment. Je vous propose de relire cet article complet sur les voyages en voiture avec votre chien pour vous aider à organiser votre prochain trajet (pause pipi, accessoires à prévoir, anecdotes, conseils, chien malade en voiture...)  

Aller au panier ou sur son tapis

Afin que le chien retrouve un peu ses repères sur votre lieu de vacances, l'idéal est d'emmener son panier ou tapis avec vous ! Avec cet objet qui a déjà son odeur, il se sentira plus à l’aise dès le début. Installez son panier dans un endroit calme sans trop de passage mais dans la pièce à vivre pour qu'il soit avec vous. Renforcez l’indication “au panier” de manière positive. Vérifiez avant de partir déjà que l’indication est acquise à la maison pour que cela soit plus simple. Car il pourrait etre compliqué de vouloir apprendre quelque chose de nouveau à son chien dans un environnement qu’il ne connaît pas et dans lequel il n’est peut etre pas encore très à l’aise. 

Rester seul quelques heures

Si votre chien fait déjà des betises en votre absence chez vous, alors il en fera dans l’appartement de location, la chambre d’hôte ou l’hotel si vous le laissez seul. Si les temps d’absences ne dépassent pas plus de 3 ou 4h, vous avez la possibilité de le mettre dans une cage de transport. ATTENTION, il faudra aussi l'habituer à cette solution en essayant chez vous quelques minutes, puis plus longtemps. Cette solution ne fonctionne pas si votre chien ne s'y sent pas à l'aise et pleure ou aboit par exemple. Elle n'est efficace que si elle est considérée comme quelque chose de positif pour votre chien. Le mieux c'est de l’emmener partout avec vous bien entendu.

Vous devez vous abstenter et le laisser seul ? N’hésitez pas à procéder à des absences de plus en plus longues mais surtout de manière progressive. Il ne s’agit pas de le laisser seul pendant plus d’une heure pour la première fois. On commencera par 5 minutes, puis 10, puis 20 etc. Le tout étant que votre chien soit occupé lors des premières minutes suivants votre absence. Sachez qu’un chien fera des bêtises dans la demi heure qui suit votre départ, de fait, à vous de trouver un moyen de l’occuper pendant ce temps. L’important est de bien dépenser votre chien avant une longue absence ainsi il profitera de votre départ pour roupiller tranquillement et de lui permettre de bien dépenser son énergie à votre retour.

Rester près de vous sans être attaché

Cet apprentissage ne se fait pas en un jour, la marche au pied en laisse doit déjà être impeccable pour que la marche au pied sans laisse le soit. C’est un travail en amont qu’il faut faire et anticiper avant de partir. Je tiens tout de même à noter qu’en ville, il vous est interdit de promener un chien sans laisse. Pensez-y. Parfois, il est bien plus sécurisant d’avoir son chien en laisse !

Le stop

Il faut tout d’abord travailler le stop à distance chez vous, dans un endroit peu stimulant. Marchez avec votre chien au pied et dès que vous vous arrêtez dites un “stop” assez ferme. Récompensez chaleureusement votre chien lorsqu’il s'arrête aussi. Ensuite, faites la même chose mais lorsque vous dites stop, vous continuez à marcher et votre chien doit rester en stop. N’hésitez pas à accompagner le mot stop à un geste pour que ce soit plus parlant (main tendu par exemple). Le fait s’assimiler le mot à un geste est très important, notamment si vous devez indiquer à votre chien le “stop” à distance.

Un dernier conseil avant le grand départ? Votre chien a besoin de rituels et d’un cadre pour se sentir en sécurité. Le changement d’environnement est parfois difficile à accepter pour certains chiens donc n’hésitez pas à garder quelques habitudes, vos sorties, vos jeux, son panier etc. Néanmoins, pas de panique, le chien est un animal qui sait s’adapter assez rapidement (c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a été la première espèce à être domestiquée). Vous avez encore besoin de réviser, je vous conseille de visiter la page Facebook de Nature de chiens où vous retrouverez plein d'infos!

Vous avez envie d'ajouter quelque chose à cet article : laissez un commentaire sous l'article wink 

Vous avez aimé l'article ? Likez-le en cliquant sur le bouton ci-dessous et partagez-le sur Facebook avec vos amis grâce au bouton de partage ci-dessous laugh