Cani-cross ou cani-trail - courir avec le bon matériel

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous quelques conseils sur un sport que je pratique avec Musher: le cani-cross! Enfin, nous nous faisons plutôt du cani-trail à vrai dire. Ce sont deux disciplines très semblables mais qui ne se pratiquent pas sur le même terrain. Je suis une grande fan des espaces 100% nature où ne croise personne donc pour moi c’est trail sans hésitation.

Pour vous parler de cette chouette activité à faire avec son chien j’ai interviewé Margot et Loxen, deux sportives qui se sont bien trouvées. Je vous invite d’ailleurs à découvrir ou redécouvrir leur portrait Wouafement Bien.

Le cani-cross c’est quoi?

C’est une discipline sportive qui allie un chien (au moins) et un humain dans un même effort: la course à pied. Le chien équipé d’un harnais de traction, court devant son maître qui est relié à lui par une longe élastique et un baudrier ou une ceinture.

Le cani-trail c’est la même chose sauf que le course se déroule en montagne avec de jolis dénivelés…

Un sport adapté à tous/toutes?

Vous êtes un grand sportif? Vous avez envie de bouger un peu? Vous avez quelques kilos à perdre et votre chien aussi? Vous cherchez une nouvelle activité à partager tous les deux? Votre chien a besoin de se dépenser?

Quelque soit la raison qui vous donne envie de vous y mettre, avant de vous lancer il y a quelques vérifications à faire:

  • Votre chien est-il en bonne santé? Ça semble être une question un peu bête mais il faudra vous la poser. Si vous avez le moindre doute, rdv chez votre vétérinaire pour un check-up indispensable. Je suis aussi une grande fan de l’ostéopathe pour chien (comme pour moi d’ailleurs). Courir avec une hanche légèrement déplacée ne se voit pas mais à la longue, merci les dégâts… Musher a fait une séance il y a quelques jours d'ailleurs!

  • N’est-il pas trop jeune? ou trop vieux? Pour un jeune chien en pleine croissance, c’est une activité à proscrire! Laissez-le grandir correctement avant de vous lancer. Pour un vieux chien, ça risque d’être une activité bien trop violente pour ses articulations et son coeur. Mais si votre mamy/papy pète le feu et que ça lui plait, adaptez seulement la distance et le rythme de vos entraînements.

  • Certaines races de chien auront peut-être du mal à vous suivre; je pense notamment aux races avec le nez écrasé comme les bouledogues. Ils ont souvent des difficultés respiratoires alors la course à pied est à proscrire. Là encore c’est au cas par cas bien entendu.

Avant de vous lancer dans le cani-cross faites quelques essais en course libre. Enfilez votre tenue de sport et faites quelques foulées avec votre chien. Attention ne partez pas pour 10 km pour ce premier essai. Il faut y aller progressivement pour ne pas le dégoûter… C’est comme pour nous!

Il se peut, c’est presque certain, qu’au début votre chien vous saute dessus. Il a l’habitude de vous voir marcher à ses côtés. Il va penser que vous voulez jouer. Ne hurlez pas, ne le poussez pas, il prendra ça pour un jeu. Dites NON fermement et ignorez le. Il comprendra vite que ça n’est pas le comportement que vous attendez de lui.

Votre chien semble apprécier ce moment? Il en redemande? Go pour le cani-cross!

Musher et moi avons commencé en libre, d’abord 500m pour tester puis 1km et 2km. Quand Musher court en libre, elle s’arrête tous les 50m sniffer quelque chose et se retrouve donc derrière moi. Je ne peux donc pas voir ce qu’elle bricole et surtout si un danger arrive. Et comme c’est une gourmande, je ne vois pas non si elle mange une cochonnerie. J’ai vite opté pour le cani-cross!

On s'est mise au cani-trail dans un second temps. C'est un sport plus exigeant où il faut savoir gérer son effort pour arriver au boutdu parcours. Les rythmes de course sont très changeants: de grosses montées, de grosses descentes...

@Runamande

Margot et Loxen ont commencé en libre aussi. Margot courait bien avant d’avoir Loxen. Elle a d’ailleurs choisi un beagle car c’est un “petit” chien réputé comme “grand” sportif. Le chien idéal pour partager sa passion. Et en effet, elles se sont bien trouvées sur ce point!

Avant de s’y mettre, il faut savoir s’équiper !

Faire du cani-cross avec son compagnon préféré nécessite quelques achats. Il faut en effet équiper votre chien d’un harnais de traction. Il est hors de question de le faire courir attaché au collier !! Certains chiens comprennent très vite qu’ils peuvent tracter leur maître et adorent ça. Le choix de l’équipement est donc primordial pour ne pas le blesser. Il y a un nombre importants de harnais sur le marché.

J’ai testé 3 harnais: le x-back Manmat, le short zéro DC et le harnais Omnijore de chez Ruffwear. Le premier ne convenait pas à Musher, trop long pour son gabarit. Tout l’hiver, elle a couru avec le short zéro DC, comme Loxen d’ailleurs. Ce harnais est plus court sur le dos du chien.

Depuis peu nous avons testé et adopté le nouveau harnais de chez Ruffwear, le Omnijore. Le premier harnais que j’utilisais convenait bien mais le point d’attache du chien est situé sur son dos donc à chaque pas, la boucle de la longe a tendance à venir taper sur le dos du chien ou sur sa queue. C’est pas violent mais à la longue, si je me mets à sa place, ça doit finir par taper sur le système. Musher aime le cani-cross mais elle ne tracte que très rarement; la longe n’est pas toujours très tendue.

Le nouveau harnais n’est pas fait pareil, le point d'accroche est déporté derrière le chien. Plus de soucis de ce côté là. Petite note: Loxen est une petite chienne, Margot a eu beaucoup de mal à l’équiper car le matériel est plutôt prévu pour les grands chiens.

 

J’ai testé 2 longes, une courte de 1,1m (2m en tension) et une longue de 2,1m (quasi 3m en tension). J’ai testé la plus courte en premier. Le chien est très proche de soit, j’ai appris à courir comme ça. Je dois dire que dans les monotraces ou singles en montagne, c’est pas toujours évident.

  • En montée, l’allure est faible donc je peux regarder devant Musher pour analyser le terrain et choisir où placer mes pieds entre les rochers et racines.
  • En descente, je regarde entre Musher et moi mais avec une laisse aussi courte, c’est pas évident! Ça vous semble un peu étrange ce que je raconte là si vous n’avez jamais testé ce sport avec votre chien mais vous comprendrez très vite une fois votre premier essai fait...

J’ai testé une longe plus longue. C’est beaucoup plus agréable car on a la possibilité d’analyser le terrain entre soit et le chien. Par contre, ce que j’aime moins c’est que je regarde moins Musher. Et ce que j’adore dans le canicross c'est faire corps avec ma chienne. Avant d’adopter Musher je courais avec la musique à fond dans les oreilles; sans ça, j’ai tendance à beaucoup trop m’écouter à la moindre souffrance... hihi.

En équipe avec Musher, je suis focalisée sur elle: la position de ses oreilles m’indique si ça va, si elle a senti quelque chose, si elle a vu quelque chose… En fonction de ce que ça m’indique, je lui demande de ralentir, de s’arrêter ou de foncer!

J’en ai testé 2 aussi. Ils sont conçus très différemment. J’ai longtemps couru avec le Speedy de Zéro Dc qui enveloppe tout l’arrière train. Le harnais ne bouge pas et ne remonte pas sur les reins. Côté look, c’est moyen mais les sensations de course sont très bonnes. Je cours depuis quelques temps avec le nouveau harnais Omnijore de Ruffwear. Côté esthétique, il gagne: il est rouge comme le harnais qui va avec! Musher est trop canon en rouge...

Côté pratique, il gagne aussi (2 pochettes latérales qu’on peut atteindre sans se tortiller dans tous les sens quand on court, top! et un porte gourde à l’arrière). Pour les pratiquants de canicross, canirando ou canitrail, il y a deux écoles: les pros harnais (comme moi) et les pros ceintures. Le harnais Omnijore peut se porter en ceinture, les deux sangles qui le transforme en harnais peuvent se déclipser.

Pour le moment, j’avoue que comme le matos est encore relativement neuf, les courois glissent et ont tendance à se desserrer toutes seules quand je cours et du coup le harnais remonte au niveau de mes reins. Au moindre à-coup de Musher: aïe, aïe, aïe. Par contre, le Omnijore de Ruffwear est bien mieux rembourré au niveau du dos. Et comme toujours sur les produits Ruffwear, tous les réglages sont faciles à faire.

Courir c’est le pied, mais prenez soin de vos pieds/pattes!

Un dernier conseil matos: vos chaussures! Ne négligez pas cette accessoire. Courir, c’est la liberté, c’est s’évader en nature, c’est faire le plein de sensation (encore plus quand on fait du trail !!) mais sans bonnes chaussures ça peut vitre être un calvaire avec des douleurs qui apparaissent, des appuis pas assez sûrs (si votre chien a la patate, mieux vaut pouvoir le retenir!), des chutes...

Et si vous devez faire attention à vos chaussures, vous devez aussi faire attention aux pattes de votre toutou. Si votre chien a les coussinets fragiles, oubliez les runs sur des terrains accidentés, il risquerait de se blesser. On évite aussi autant que possible l’asphalte les mois d’été car c’est beaucoup trop brûlant pour leurs pattes. Et puis comme pour nous, la course à pied sur le bitume est traumatisante pour les articulations. Le sol est rigide, il n’y a aucun amorti. Ne faites pas tous vos entraînements sur routes, variez les plaisirs.

Derniers conseils et infos: chaleur, distance, ordres de base...

Avant de commencer chaque séance, pensez à vous échauffer tous les deux. Avec Musher, on démarre en petites foulées, en libre. Ça lui permet de faire ses besoins, de sniffer quelques brindilles et de se mettre en route doucement.

Ma chienne adore l’eau. J’essaie autant que possible de choisir des circuits où on l’on croise au moins un point d’eau pour qu’elle s’y rafraîchisse. Tant pis pour le chrono, on l’arrête quelques minutes, le temps de lancer quelques bâtons à l’eau. En fait, Musher fait du duathlon: courir, nager, courir! En fin de séance, même chose, on prend le temps de ralentir le rythme en libre. Bien entendu en plein été, comme il fait beaucoup trop chaud chez nous, terminé le cani-cross. On opte pour les plongeons dans la piscine… d'ailleurs pour tout savoir à ce sujet, je vous conseille de lire notre article "Plouf ! Le chien dans la piscine".

Pendant la séance, j’emporte toujours de l’eau avec moi dans mon sac à dos de trail pour Musher et moi. J’ai une gamelle en tissu pliable pour lui servir de l’eau. Je lui donne que des petites quantités pour éviter le retournement d’estomac. Au retour, pareil, j’attends un peu avant de lui servir une énorme gamelle.  

Faire du cani-cross c’est piloter. Pourquoi je dis ça? Si votre chien à le “will to go”, c’est à dire qu’il a envie de tracter et qu’il prend son pied à courir, il va falloir réussir à suivre derrière et à le guider. Vous formez une équipe, et c’est vous qui en êtes le capitaine. Il va donc falloir apprendre quelques ordres de base à votre chien comme droite, gauche, en avant, stop,...

Côté distance, commencez petit et augmentez doucement. Je ne peux pas vous donner de distance max, c’est vous qui connaissez le mieux votre chien! Sachez seulement qu’un chien ne sait pas dire stop quand il est fatigué, soyez vigilent. À noter qu’en compétition, les distances de course n'excédent pas souvent les 10-12km…

@Runamande

Club, groupe Facebook d’entraînements, Compétition: ne restez pas seuls

Pour débuter avec Musher, j’ai rejoint un club de canicross près de Montpellier. On a fait quelques séances ensemble pour qu’elle voit d’autres chiens faire et qu’elle comprendre ce que j’attendais d’elle. Habitant trop loin, j’ai dû renoncer à y adhérer. Dommage.. 

Pour courir à plusieurs, vous pouvez aussi rejoindre un groupe Facebook de mordus qui habitent près de chez vous. Margot a rejoint un groupe sur Lyon et court avec Loxen et plein de copains très régulièrement. C’est en rencontrant des pratiquants que vous pourrez glaner des conseils pour vous perfectionner. 

Il y a de plus en plus de courses organisées aux quatre coins de la France où champions et amateurs se rencontrent dans la bonne humeur. C’est aussi l’occasion de courir à plusieurs et de rencontrer du monde. On y croise des chiens de toutes les tailles et de tous les niveaux. Peu importe l’équipe, l’essentiel de prendre du plaisir ensemble.

Je termine l'article en remerciant Margot et Lowen d'avoir bien voulu me partager leurs anecdotes de séance. Ça m'a permis d'enrichir ce nouvel article!

 

À LIRE AUSSI: Randonner avec son chien, ça ne s'improvise pas, Partir en Aquitaine avec son chienAller au restaurant avec son chien

  • Vous avez envie d'ajouter quelque chose à cet article : laissez un commentaire sous l'article. 
  • Vous avez aimé l'article ? Likez-le en cliquant sur le bouton ci-dessous et partagez-le sur Facebook avec vos amis grâce au bouton de partage ci-dessous laugh

bandeau article dog story et boutique (1).png

équipement canicross Omnijore Ruffwear_1.png          Ceinture baudrier omnijore Ruffwear.png          harnais canicross pour chien omnijore ruffwear.png

Emmene ton chien - wanimo - remise   _0.jpg